www.bcom-gabon.ga

SÉISME. UNE APPLICATION DE PRÉVENTION

Le jeudi 19 décembre 2019 en début d’après-midi, le front maritime de Libreville et les quartiers environnants, ont connu un séisme dit-on, de magnitude 5,5 sur l’échelle de Richter dont l’épicentre se trouvait à quelques encablures de Sao Tomé-Et-Principe, un pays insulaire situé au large de Libreville. Si l’évènement est inédit – d’où le vent de panique – il semblerait que le dernier séisme en terre gabonaise s’est produit il y a 45 ans, en 1973, selon le site Gabon Media Time qui cite sismologue.com. C’est donc pour nous, l’occasion de vous parler d’une application consacrée à ce phénomène.    

MyShake est une application mobile qui détecte les tremblements de terre en Californie. Elle annonce avoir envoyé, la semaine écoulée, sa toute première alerte à destination des utilisateurs se trouvant à proximité de l’épicentre, pour leur informer qu’un séisme allait arriver très rapidement. Il a finalement eu lieu dans les environs de Cholame, une petite localité californienne. Effectivement, un séisme de magnitude 4,3 sur l’échelle de Mercali y a été enregistré à 10h30 heure locale.

Disponible auprès du public depuis le mois d’octobre, MyShake – créée par UC Berkeley – a pu faire ses preuves, et ce malgré la faible amplitude du tremblement de terre, qui n’a fort heureusement pas causé de dégâts, dans un État sous surveillance constante.

UC Berkeley, développeur de l’application

L’application mobile est le relais du système d’alerte précoce des séismes californiens. Outre la transmission des alertes, des cartes et des différents conseils de sécurité, elle permet aux mobiles de détecter les tremblements de terre, grâce à l’accéléromètre inséré dans les smartphones, ce qui donne un côté participatif à l’application et étend son champ d’action.

Cholame est une petite localité située dans le comté de San Luis Obispo, Californie, connue surtout pour abriter le Mémorial de l’acteur James Dean qui y mourut dans un accident en 1955.

151 personnes ont ainsi témoigné de leur expérience sur MyShake. Parmi elles, seules 15 ont déclaré avoir ressenti de légers tremblements. Le système ne prévient en effet que les personnes très proches de l’épicentre.

Partager c'est soutenir!

0 Commentaire

laisser un commentaire